Généralement, mis à part un problème de santé, la principale cause de la prise de poids est le fait que l’on mange trop ! Mais pourquoi mangeons-nous trop ?

La cause est souvent psychologique

1. C’est psychologique

Quand on va mal, la plupart du temps on va chercher du réconfort dans les aliments, qu’ils soient salés ou sucrés. On a tous vu dans un film, la scène de la rupture ou l’actrice vide le pot de glace à coup de cuillères à soupe. Et oui, le sucre fait du bien et réconforte. Qui n’a pas craqué après une mauvaise nouvelle, sur un paquet de gâteaux, une tablette de chocolat ou encore un paquet de chips ? 

Les aliments apportent du réconfort grâce à des hormones qu’ils libèrent dans notre cerveau et qui nous fait nous sentir bien. Mais combien de temps ? Car le cumul de ses crises engendrent ensuite du mal être, parce que l’on a pris du poids, parce que l’on se sent écoeuré, dégoûté de soi-même, …etc.

C’est un cercle vicieux qui n’en fini pas. Un éternel recommencement de régimes, d’effet yoyo, … On se motive et le jour où la balance n’est pas de notre côté on craque, on arrête de compter, on se lâche sur le Nutella ou sur un produit bien gras ou bien sucré comme si on voulait se punir.

La question à se poser, est souvent : Qu’est-ce qui va mal dans ma vie ? Prenez une feuille, faite un tableau avec une colonne pour l’amour, une colonne pour le travail, une colonne pour la santé et une colonne pour l’argent

C’est le moment de faire le bilan, posez vous toutes les questions :

– Suis-je amoureuse ? Suis-je heureuse en couple ? Ai-je besoin d’amour ? Est-ce que le célibat me pèse ? Est-ce que j’ai des doutes sur la fidélité de mon conjoint/e … etc.

– Suis-je épanouie dans mon travail ? Est-ce que tout se passe bien avec mes collègues ? Mon patron/ne ? Est-ce que j’aime ce que je fais ? Est-ce que j’ai perpectives d’évolution, …etc.

– Est-ce que je me sens bien dans mon corps ? Est-ce que je mange équilibré ? Est-ce que j’ai des problèmes de santé qui me perturbent ? Est-ce que je fais assez de sport ? … etc.

– Est-ce que j’ai des problèmes de gestion d’argent ? Suis-je souvent à découvert ? Est-ce que j’ai suffisamment pour vivre ? … etc.

Après ce bilan, écoutez-vous ! Avez-vous senti une quelconque tristesse en écrivant certaines réponses ? Pointez du doigt ce qui vous rend mélancolique, car c’est comme ça que vous pourrez avancer.

Solutionnez vos problèmes un par an, allez chercher des moments de bonheur, de plaisir, de joie, … souriez ! Mettez votre musique préférée, dansez, lâchez vous ! Chaque sourire est un pas vers le bonheur !

Et quand vous serez assez forte, vous pourrez suivre un régime, un régime qui vous apporte une perte efficace, un régime qui vous apprend à manger équilibré tout en se faisant plaisir

2. C’est hormonal

La partie hormonale concerne les femmes et le cycle menstruel. Avant chaque début de cycle, notre corps est perturbé par tout un tas de symptômes prémentruels (SPM). Bien souvent, on ne prend en compte que la migraine et les maux de ventre, mais non il n’y a pas que ça ! 

Il existe tout une batterie de symptômes qui nous polluent la vie.

  1. Les humeurs, on peut-être irritée, énervée, ne pas trouver le sommeil, on peut pleurer pour un rien du tout, être stressée, angoissée ou complètement délurée.
  2. Les douleurs, le ventre, la tête, les cervicales, le dos, les épaules, les seins, la gorge, tout y passe.
  3. Les apparitions, l’acné, les aphtes, les bouffées de chaleur, les démangeaisons, les frissons, la fatique extrême, les pellicules, …etc.
  4. Les problèmes gastro-intestinaux-gynéco, la constipation, la diarrhée, les pertes vaginales aux textures et aux couleurs variés (je vous passe les détails) , les ballonnements, … etc.
  5. Les envies, et c’est bien celles-ci qui nous importent, des envies irrépressibles de se jeter sur n’importe quoi, qu’elle que soit la nourriture, jusqu’à vider le pot de cornichons dans le frigo. Impossible de se retenir, on dévore tout. Généralement c’est des crises qui durent 1 à 3 jours quelques jours avant les règles.
Les règles facteur de prise de poids

Bref, on est tout différente mais si vous êtes attentive à vos émotions et à votre corps en général, vous verrez que chez vous aussi, il y a du changement avant votre cycle menstruel.

Alors c’est le moment de s’organiser pour anticiper ! Prenez un carnet* et notez chaque fois que vous avez un symptôme de la liste ci-dessus avec la date. Après plusieurs mois à noter, vous observerez une redondance dans les symptômes et peut-être vous allez vous aperçevoir que 7 jours avant vos règles vous avez des crises alimentaires. Mais cette fois, vous le saurez et vous pourrez être plus forte

(* Il existe une très bonne application : Suivi des Règles & Ovulation Calendrier des Règles).